Pourquoi nous n’aimons pas le sport – Francesca Sacco

Pourquoi nous n’aimons pas le sport, de la journaliste suisse Francesca Sacco, est une lecture indispensable pour mieux comprendre le regard en biais que les coureurs à pied récoltent lorsqu’ils zigzaguent sur le trottoir, au petit matin, entre les passants.

L’Organisation Mondiale de la Santé recommande d’effectuer trente minutes de marche quotidienne pour préserver son capital santé, mais dans les faits, un citadin européen parcourt chaque jour en moyenne moins de 800 mètres ! Tout dans nos sociétés est fait pour limiter au maximum l’activité physique, des infrastructures de nos villes à nos modes de consommation (livraison à domicile, drive-in…). Et pourtant, comme nous le rappelle Francesca Sacco, journaliste suisse, dans la deuxième édition de Pourquoi nous n’aimons pas le sport, nos sociétés sont malades du manque d’activité : entre trois et cinq millions de décès en sont la conséquence au niveau mondial chaque année.

Au travers de ce petit ouvrage qui se lit de manière très fluide, Francesca analyse ce désamour du sport, d’un point de vue sociologique, voire marketing : le sport est-il bien « marketé » de nos jours ? Les slogans prônant le « sport santé » sont-ils les bons pour inciter les populations occidentales qui n’ont pas couru un mètre depuis les épreuves obligatoires à l’école à se remettre à bouger ? Le plaisir n’est-il pas un axe de communication plus porteur ?

Plus basiquement, Francesca revient sur la définition même du sport : activité physique, exercice physique, sport, êtes-vous capable de différencier ces niveaux de pratique ? Elle étudie au fil des pages le niveau de pratique en fonction de critères tels l’âge, le statut social, mettant en exergue des faits qui passent inaperçus pour les pratiquants eux-mêmes, mais qui une fois qu’on a mis le doigt dessus, paraissent évidents.

Enfin, dans la seconde partie de son livre, la journaliste suisse insiste sur les bienfaits (démontrés, il ne s’agit pas de conversation de bistrot) de l’activité sportive, et sur les différentes manières de la mettre en avant dans notre société, y compris d’un point de vue médical. La prescription d’activité sportive par un médecin en remplacement ou en complément de médicaments commence en effet à percer – encore faut-il que l’accompagnement soit bien réalisé pour permettre aux patients de bénéficier de leur pratique… et peut-être finalement d’y prendre goût, et de s’y adonner non plus de manière curative, mais simplement par plaisir !

  • Pourquoi nous n’aimons pas le sport • Francesca Sacco • 2e édition • éditions MÉDECINE & HYGIÈNE • 100 pages • 7,00 € • ISBN 9782889410408
  • Disponible en librairie et sur www.planetesante.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *